remboursement de l’ostéopathie

Remboursement par l’Assurance Maladie (Sécu) :

L’Assurance Maladie rembourse les dépenses de santé effectuées chez des praticiens conventionnés, c’est-à-dire sélectionnés par elle dans un certain cadre. C’est le cas de la plupart des médecins et dentistes, mais aussi les kinésithérapeutes, les infirmiers et les podologues.

Elle ne rembourse par les méthodes non conventionnées qu’elle considère comme « alternatives » (ostéopathes, chiropracteurs, etc).

Les patients sont alors renvoyés auprès de leurs organismes de Complémentaire Santé (Mutuelles)..

Remboursement par les Complémentaires Santé :

La plupart des Mutuelles réclament le numéro ADELI pour procéder au remboursement de votre consultation.

Il s’agit d’un numéro d’enregistrement par l’ARS (Agence Régionale de Santé) dans l’annuaire des praticiens réglementés qui possèdent un diplôme reconnu par l’Etat ou une dérogation obtenue par décret comme c‘est le cas par exemple des ostéopathes et chiropracteurs.

D’autres mutuelles ont une politique moins restrictive et accordent plus facilement le remboursement de vos frais. C’est le cas notamment lorsque le mention « médecine douce » est inscrite dans votre contrat.

Vous payez cher une assurance qui doit prendre en charge les consultations auprès des praticiens efficaces. Renseignez-vous auprès d’eux.

 

Remboursement des frais de consultation

La fasciathérapie n’étant pas reconnue par l’administration, elle ne rentre pas dans le cadre réglementaire de l’annuaire ADELI

Trois cas de figure possibles :

  • Si votre mutuelle exige un numéro ADELI, vous ne pourrez pas vous faire rembourser de vos frais de fasciathérapie.
  • Si la mention « médecine douce » apparaît sur votre contrat, le remboursement sera possible.
  • Entre ces deux cas extrêmes, il existe tout un panel de possibilités.

En conclusion :

Je vous invite à vous renseigner sur la politique de remboursement des méthodes alternatives pratiquée par votre Mutuelle avant de venir en consultation : la nécessité ou non du numéro ADELI, les mentions obligatoires du cachet apparaissant sur la facture et tout autre subtilité particulière.

Pour en savoir plus : article plus détaillé sur le remboursement de l’ostéopathie